Le moniteur fédéral 1er degré

• Le diplôme de « Moniteur Fédéral 1er degré » (MF1) de la FFESSM atteste de la maîtrise des compétences requises pour exercer la fonction d’enseignant Niveau 3 (E3) définie dans le Code du Sport. (Etablissements organisant la pratique de la plongée subaquatique Art. A.322-71 à A. 322-101 et ses annexes notamment annexe III-15b de la sous-section 1).

• Cet encadrant possède les compétences générales suivantes :

- « Connaître le cadre réglementaire de l’activité ».

- « Concevoir, réaliser et évaluer un acte d’enseignement ».

- « Organiser et sécuriser l’activité ».

- « Organiser un cursus de formation ».

 

La formation

Elle comprend plusieurs phases : Cf. le Manuel de Formation Technique

cursusmf1

• La formation au MF1 peut se faire par 2 voies différentes :

- La filière classique : destinée aux titulaires du GPN4 de la FFESSM, ou GPN4 associé de la FFESSM, ou du GPN4 de l’ANMP, ou du BPJEPS (option plongée scaphandre).

Les stagiaires effectuent dans l’ordre chronologique le stage initial, le stage en situation, le stage final puis se présentent à l’examen.

- La filière par capitalisation, réservée aux candidats titulaires :

-du GPN4 de la FFESSM, ou GPN4 associé de la FFESSM, ou du GPN4 de l’ANMP, et de l’initiateur de la FFESSM, et du module complémentaire 6 - 20 mètres facultatif de l’initiateur de la FFESSM depuis moins de 3 ans.

-ou du BPJEPS (option plongée scaphandre).

Les stagiaires effectuent dans l’ordre chronologique le module complémentaire 20 - 40 mètres du MF1 (à la place du stage initial), le stage en situation, le stage final puis se présentent à l’examen.

Cependant, ils peuvent décider de passer par la filière classique.

ALLÈGEMENTS

• En fonction des diplômes et qualifications qu'ils possèdent, les candidats peuvent bénéficier d’un certain nombre d’allègements dans la filière classique comme dans la filière par capitalisation.

• En cas d’allègements, le stagiaire doit en faire la demande au Président de la CTR et fournir les justificatifs (diplômes, qualifications, …) pour être autorisé à débuter le stage en situation.

Le stage initial

Pour accéder au stage initial, le candidat doit  :

- Être titulaire de la licence FFESSM en cours de validité.

- Être âgé de 18 ans révolus à la date de début du stage initial.

- Être francophone.

- Être titulaire du diplôme de Guide de Palanquée – Niveau 4 de la FFESSM ou de la carte de Guide de Palanquée Associé de la FFESSM ou du Niveau 4 de l’ANMP ou du BP-JEPS.

- Être titulaire de la carte RIFA Plongée de la FFESSM.

• Contrôle médical : lorsque le stage initial inclut des passages à l’eau, se conformer aux préconisations exposées en fin de chapitre « généralités » du MFT.

• Le stage initial a un volume horaire de 35 heures et doit se dérouler sur un délai d’un mois et demi maximum.

•Il est organisé par une CTR. Une délégation peut être donnée à un Comité Départemental par le Président de la CTR.

• Le stagiaire MF1 a l’obligation de participer à l’intégralité du stage initial, quelle que soit sa forme.

•À l’issue du stage, un livret pédagogique est remis au stagiaire MF1. 

• Le directeur du stage est un Instructeur Régional présent pendant la totalité du stage. Il est nommé par le Président de la CTR et peut être assisté de moniteurs MF2 ou MF2 associé de la FFESSM ,ou BEES2, ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM.

• Le stage initial a pour objectif principal de préparer le stagiaire MF1 au stage pédagogique en situation.

De fait, son contenu porte essentiellement sur les modules « Cadre réglementaire » , « Acte d’enseignement » et « Organisation » sans exclure d’autres contenus jugés pertinents par le directeur de stage. À ce stade, les modules ne sont pas nécessairement maîtrisés dans tous leurs aspects.

•Un numéro de déclaration enregistré en CTR est porté sur le livret pédagogique.

Il est du type XX-MM-AA-YYY  avec :

- XX = N° du comité régional auquel appartient la CTR organisatrice du stage

- MM - AA = mois et année du stage initial

- YYY : n° d’ordre du stagiaire

• L'intervalle de temps compris entre le jour suivant la fin du stage initial, et le jour précédent le début du stage final, ne peut pas être inférieur à 30 jours pleins.

 

Le stage en situation

 

• L’accès au stage pédagogique en situation peut se faire à partir de la filière classique ou de la filière par capitalisation selon les modalités décrites page 4 du mft.

• En cas d’allègements, le stagiaire doit en faire la demande au Président de la CTR et fournir les justificatifs (diplômes, qualifications, …) pour débuter le stage en situation. 

• Le tuteur de stage est un MF2 ou MF2 associé de la FFESSM, ou BEES2 ou DE-JEPS (E4) ou DES-JEPS licencié à la FFESSM . Il peut être le tuteur de quatre stagiaires au maximum au cours d’une même séance, dont deux stagiaires DE-JEPS au maximum. Les CTR sont habilitées à exercer un contrôle.

• Il valide les séances théoriques, pratiques et les modules dans le livret pédagogique du stagiaire. Sa présence sur site ou dans la salle de cours est obligatoire.

• Afin de garantir une unité pédagogique dans la formation, le tuteur doit assister à un minimum de 4 séances de formation avec le stagiaire pour pouvoir les valider.

• Pour les modules d’enseignement pratique :

- il est recommandé de faire travailler le stagiaire MF1 en présence de véritables élèves.

- le stagiaire est mis en situation d’enseignement avec des plongeurs allant du niveau débutant à celui

de Guide de Palanquée - N4, dans les espaces 0 – 6 m,  6 – 20 m et 20 – 40 m.

- Lors des séances se déroulant au-delà de 20 m, le tuteur 2e

 degré est obligatoirement présent dans la palanquée du stagiaire pédagogique.

- Rappel : les plongées des modules d’enseignement pratique de 6 à 20 m et de 20 à 40 m doivent être

réalisées en milieu naturel (mer, lac, carrière) à l’exclusion des piscines et fosses de plongée, quelle qu’en soit la profondeur. 

• Les modules « enseignement pratique » et « enseignement théorique » sont validés à l’issue d’au moins

5 séances, dont 2 complètes, pour chaque module, portant sur des thèmes d’enseignement différents couvrant l’ensemble des cursus de formation de plongeurs. Une séance est considérée comme complète

lorsque les 3 phases d’enseignement (conception, réalisation, évaluation) sont réalisées par le stagiaire pédagogique.

• Le module « organiser et sécuriser l’activité » est validé lorsque l’ensemble des items est acquis sur au moins 5 séances, dont 2 complètes, couvrant l’ensemble des prérogatives d’un Directeur de Plongée en milieu naturel et artificiel.

• Le module « organiser un cursus de formation » est validé lorsque l’ensemble des items est acquis sur l’ensemble des cursus couverts par ses prérogatives.

• La CTN recommande au stagiaire MF1 de participer à un examen complet de Guide de Palanquée - N4

Modalité de déclaration d'un stage

La convention mise en place depuis 2 an dans le comité, n'est destinée qu'aux Structure Commerciale Agréée (SCA) de la FFESSM.

Elle a pour but de clarifier, auprès des instances de contrôles, la position du stagiaire MF1 dans la Structure Commerciale Agréée FFESSM.

Bien entendu, les clauses stipulées doivent être scrupuleusement respectées. Faute de quoi, la convention pourrait être remise en cause par l'inspection du travail lors d'un contrôle au sein de l'entreprise ou à la demande du stagiaire. Alors, un juge pourrait requalifier le statut de stagiaire, en contrat de travail, si les conditions de stage ne sont pas remplies.

Afin de limiter les délais et les frais postaux, voici les modalités qui seront applicables à partir de la saison 2015.

Le stagiaire pédagogique

  • Rempli sa partie de la convention tripartite de stage (fichier PDF),
  • Imprime la dernière page (Signature), la signe et la scanne,
  • Envoi par courriel à la future structure d’accueil la page scannée et le fichier PDF rempli.

La SCA

  • Rempli sa partie de la convention tripartite de stage (fichier PDF),
  • Signe la dernière page comportant la signature du futur stagiaire et la scanne,
  • Envoi par courriel à la CTR, la page scannée comportant les deux signatures et le fichier PDF rempli.

La CTR

  • Renverra par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. à la SCA et au stagiaire pédagogique, la version complète, signée par les 3 parties, en PDF.

Ce n'est qu'à partir de cette réception que le stagiaire pour débuter son stage.

RAPPEL

La CTR Provence Alpes Côte d'Azur, comptabilise les journées de formation des stagiaires pédagogiques.
De ce fait, il ne pourra prétendre bénéficier d'une formation, dans les structures FFESSM du comité Provence Alpes Côte d'Azur, supérieure à 60 jours dans l'intervalle des 3 ans fixé par son livret pédagogique.
 

 

Stage final et examen 

  • Le stage final a une durée de 5 jours et un volume de 35 heures au minimum, répartis sur un maximum de 3 week-ends consécutifs.

    • Pour y accéder, le stagiaire doit avoir validé l’ensemble des modules du stage pédagogique en situation.

    • Le directeur du stage final est un Instructeur Régional ou National présent sur la totalité du stage.

    Il est nommé par le Président de la CTR et peut être assisté par des moniteurs MF2 ou MF2 associé de la FFESSM, ou BEES2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM.

    • Au cours du stage final, la formation des stagiaires MF1 doit plus particulièrement porter sur :

    - l’enseignement dans l’espace 0 - 40 m.

    - la préparation aux épreuves de l’examen. Chacune d’entre elles sera réalisée au moins une fois pendant le stage.

epreuvesmf1

Nota :

Un candidat ayant échoué à l’examen ne peut se représenter avant un délai de 30 jours pleins à une autre session. Le non respect de ce délai, découvert a postériori, entraînerait la nullité de l’examen indûment présenté.

• Si, en cas d'un échec à l'examen, le candidat arrive au-delà des 3 ans de durée maximale pour la réalisation du cursus de formation, il doit refaire un stage final pour présenter à nouveau l’examen. Ce stage final supplémentaire, ainsi que ce nouvel examen, devront avoir été réalisés dans la période des 12 mois qui suit la fin du cursus de formation de 3 ans. En cas de nouvel échec, tout nouvel examen devra être présenté dans cette même période de 12 mois.

• Lorsqu'un candidat ne se présente pas dans son Comité Régional ou Inter-Régional d'appartenance, il doit fournir une attestation sur l'honneur indiquant qu'il ne s'est pas présenté à une session d’examen dans les 30 jours précédents.

 

Prérogatives du MF1

En plus des prérogatives définies par le Code du Sport, le MF1 peut :

- Signer les carnets de plongée.

- Valider les compétences des diplômes des plongeurs Niveau 1 à Niveau 3 ainsi que les qualifications PA12, PA20, PA40, PE40 et PE60.

- Signer les attestations d’aptitude des candidats au diplôme de Guide de Palanquée - Niveau 4.

- Signer l’attestation d’aptitude à présenter l’épreuve d’intervention sur un plongeur en difficulté à 25 mètres du MF1.

- Valider les qualifications de Directeur de Plongée en Exploration – Niveau 5.

- Assurer les fonctions de Directeur de Plongée .

- Être membre d’un jury d’examen du diplôme de Guide de Palanquée, et évaluer :

-à deux les épreuves du groupe 1.

-en double avec un MF2 de la FFESSM, ou BEES2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM : les épreuves des groupes 2 et 3.

- Être membre d’un jury d’examen du diplôme d’initiateur et évaluer :

-en double avec un autre E3 licencié à la FFESSM l’épreuve du mannequin,

-en double avec un MF2 de la FFESSM, ou BEES2 ou DES-JEPS licenciés à la FFESSM les épreuves de pédagogie.

- Devenir tuteur de stage en situation pour le cursus de formation initiateur.

Et aprés ?

Après avoir acquis un peu d'expérience dans l'enseignement, ceux qui désirent augmenter leur champ de compétences peuvent s'engager soit dans la formation au MF2, soit dans la formation de Tuteur de Stage d'Initiateur.